Je m'inscris

Vous devez être membre pour accéder à tous les forums !

Inscrivez-vous et retrouvez les bootlegs, les émissions tv et radios dans le forum "Now we're stuck on rewind".
Partagez vos photos live dans le forum "Surrepticious Glancing", et partagez votre passion pour le groupe dans la section "Placebo in the details" !

Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces" - page 16

Psychosis Femme
Protect me from what I post
Lieu: Lyon
Anniversaire: 08 novembre 1990
Date d'inscription: 02-06-2009
Messages: 1884
Site web  @#!/BlankPistol sur Twitter

#451 12-11-2011 16:05:31

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Ayééééééé il est arrivé le dévédéééééééé  big_smile

Ce DVD est spécial pour plusieurs raisons: d'abord parce que c'est seulement le deuxième DVD live de Placebo en 15 ans de carrière, enregistré 7 ans après le fameux concert de Paris Bercy en 2003 qui avait donné lieu au magnifique «Soulmates Never Die». Et ensuite parce que ce concert à la Brixton Academy de Londres, le 28 septembre 2010, j'y étais. Au premier rang, à la place de choix devant Mister Molko himself. Ce qui fait que j'ai eu droit au petit plaisir jouissif et narcissique de voir ma tronche immortalisée pour le meilleur et pour le pire sur un DVD du groupe qui m'a ouvert les portes de la musique il y a de ça déjà 5 ans. Et ça, ma bonne dame, ça vaut de l'or en barre.

Placebo a décidé de nous livrer une setlist très énergique, dans laquelle certains (dont moi) regretteront l'absence d'une de leur ballade à vous faire chialer Jean-Claude Van Damme. Mais bon, c'est un parti pris du groupe pour ce concert, qui prouve à ceux qui n'en seraient pas encore certains que non, Placebo n'est pas un groupe d'emos sous Lexomil, et est parfaitement capable de faire trembler les fondations de la Brixton Academy. Il y a aussi un parti pris au niveau du traitement de l'image, avec un mélange entre images pro et clean, et images style amateurs filmées d'un portable. Le résultat est réussi, le mélange juste assez bien dosé pour offrir de magnifiques plans tout en restituant l'ambiance survoltée du concert. Seul bémol: les sortes de traits blancs qui parcourent l'écran seulement pendant la première chanson, qui ne servent franchement à rien, et m'ont laissée assez perplexe. Mais passons aux choses sérieuses.

Placebo a décidé de nous assassiner dès la première note, puisque la chanson qui ouvre le concert est LA chanson. Nancy Boy, l'hymne placébien absolu issu du premier album, qui fédère toutes les générations de fans. C'est aussi la chanson déclarée morte et enterrée par son créateur, qui avait juré de ne plus jamais, JAMAIS la rejouer, genre faudrait lui passer sur le corps et lui mettre un flingue sur la tempe. Apparemment il n'y a pas eu besoin de recourir à de tels extrémités pour que sa Seigneurie daigne rechanter cette chanson pour le plus grand plaisir de ses fans. Donc quand les premières notes retentissent, c'est une vague d'euphorie qui explose, les mots écrits il y a plus d'une décennie dans cette même ville, scandés à plein poumons par une foule en délire avec la même rage et la même passion qui les avait inspirés. La chanson se termine et je me dis que je peux bien me faire écraser par un camion citerne demain, je m'en fous, j'aurai vu Nancy Boy en live.
S'ensuit Ashtray Heart, loin d'être une de mes chansons préférées du dernier album, mais qui est très efficace en live. Puis viens Battle For The Sun, toujours aussi lancinante et puissante, avec le dernier vers chanté a capella. Un frisson de sensualité qui électrise la salle. Soulmates, même en version très pêchue délivre toujours autant d'émotions, et Kitty Litter, bombe sexuelle sonore, fait monter la température de quelques degrés supplémentaires. Arrive enfin Every You Every Me, autre hymne de référence placébien. C'est peut-être la chanson qui aura connu le plus de mutations au cours des années, sans perdre une once de sa puissance. Cette version ne déroge pas à la règle, et le public exulte en s'égosillant sur des paroles bien connues. Petit moment d'émotions avec Special Needs qui sera la chanson la plus «calme» du set, avant de laisser place à Breathe Underwater, chanson que j'adore et qui rend très bien en live. Molko en profitera pour placer son éternelle introduction «This is a public announcement...», ce qui sera le seul moment où il prendra véritablement la parole. Parce qu'avant que j'entende des dents grincer, oui effectivement, Brian Molko est peu loquace (pour employer un euphémisme), il l'a toujours été, et c'est pas à presque 40 piges qu'il va soudainement se mettre à déblatérer pendant trois heures. En même temps, chacun son kiff, mais moi je vais à des concerts pour écouter de la musique... Surtout qu'ici la communication passe par autre chose, par ses gestes, par ses sourires, par la façon drôle et touchante qu'il a de jouer, d'habiter ses textes. Donc même après une tournée éprouvante, une santé mise à rude épreuve (ils annuleront d'ailleurs les concerts restants, faisant de Brixton la dernière date de la tournée), une maigreur à faire pâlir Kate Moss, ben il a quand même réussi à créer une véritable communion avec le public ce soir-là, et pour ça je lui tire mon chapeau.

Quant à Stefan, toujours aussi impérial (plus il vieillit, plus il est beau ce mec, faudra qu'il m'explique un jour), il se balade beaucoup sur scène accompagné de sa magnifique basse blanche qui colle parfaitement à l'image de son maître: fine, racée, élégante, et... pailletée!
Après The Never Ending Why et Bright Lights débarque la version mi-acoustique, mi-électrique de Meds que j'adore. Un Teenage Angst bien boosté laisse place à LA reprise de All Apologies de Nirvana. Placebo a toujours livré des reprises excellentes et celle-là en live, c'est juste une tuerie (mention spéciale aux grimaces de Molko, juste hilarantes). Le chorus de fin avec l'alchimie des voix de Brian et de Stefan installe une ambiance planante. S'enchaînent For What it's Worth, Song to Say Goodbye et sur un The Bitter End bien énervé, Placebo s'en retourne backstage pour le break de rappel.

Ils reviennent avec Trigger Happy Hands qui est décidément une bombe en live, accompagnés de lâchers de ballons et de confettis (qui ont la sale habitude de se coller à des endroits vraiment improbables). Puis quand arrive Post Blue, je ne parviens pas à retenir un couinement de joie. Parce que cette chanson elle est juste trop géniale, trop trippante, trop sexy quoi. Après un retour surprise de Infra-Red,  le concert se clôt sur le traditionnel Taste in Men.
Le groupe remercie longuement le public hébété, Steve jette ses baguettes, ils 'inclinent, un geste de la main, encore trois petits tours et puis s'en vont. Moi je n'ai toujours pas compris ce qui m'ait arrivé ce jour-là, pourquoi je n'ai pas pu retenir mes larmes. Pourtant ce n'était pas le meilleur concert de Placebo que j'ai fait, pourtant je suis une grande fille qui n'a jamais pleuré à leurs sorties de scène, pourtant je sais qu'ils reviendront, donc je sais pas.


Cette émotion elle ne s'explique pas. Mais elle s'illustre peut-être. Avec cette dernière image de Brian. Les cheveux en bordel, le corps trempé de sueur, et un sourire à débaucher les anges.

Voilà, review aussi postée sur mon blog. Je pense que je posterai aussi bientôt un article plus général sur Placebo, mais quand j'aurai moins de trucs à faire pour le boulot héhé  transpi

"Ma grammaire c'est pas top délire" Brian Molko (who else?)

Un lampadaire qui a du chien, ça fait vulgaire.

Cliquer ici dévoile un strip-tease de Stefan

Hors ligne

 
Drapeau Lenette Femme
Battle for the Posts
Lieu: 62
Anniversaire: 10 avril 1987
Date d'inscription: 10-07-2009
Messages: 602
Site web

#452 13-11-2011 09:05:57

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Je l'ai regardé et c'est vrai que c'est une pure merveille big_smile , dommage que je n'est pas le documentaire.Il y a plus qu'une chose à faire acheter le collector smile

vive PLACEBO!!!!!!!!!!!!! rock

concert : lille le 30 octobre 2009
               Landerneau 15 août 2010

Hors ligne

 
Drapeau molkofan59 Femme
Modératrice
Lieu: dins ch'nord
Anniversaire: 25 juin
Date d'inscription: 25-08-2010
Messages: 1425
@Didille_R sur Twitter

#453 13-11-2011 12:01:37

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Lenette a écrit:

Je l'ai regardé et c'est vrai que c'est une pure merveille big_smile , dommage que je n'est pas le documentaire.Il y a plus qu'une chose à faire acheter le collector smile

oui le docu est sympa j'ai pas fini de compter les "you know" surtout que Stefan s'y met aussi..... transpi


staff
Put your hands in the air,
and wave them like you give a f**k!!!

Hors ligne

 
Psychosis Femme
Protect me from what I post
Lieu: Lyon
Anniversaire: 08 novembre 1990
Date d'inscription: 02-06-2009
Messages: 1884
Site web  @#!/BlankPistol sur Twitter

#454 13-11-2011 12:33:59

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

molkofan59 a écrit:

Lenette a écrit:

Je l'ai regardé et c'est vrai que c'est une pure merveille big_smile , dommage que je n'est pas le documentaire.Il y a plus qu'une chose à faire acheter le collector smile

oui le docu est sympa j'ai pas fini de compter les "you know" surtout que Stefan s'y met aussi..... transpi

Grave c'est contagieux  lol


"Ma grammaire c'est pas top délire" Brian Molko (who else?)

Un lampadaire qui a du chien, ça fait vulgaire.

Cliquer ici dévoile un strip-tease de Stefan

Hors ligne

 
Drapeau God_Schizo Femme
English Posteur Rain
Lieu: crawling on the floor
Anniversaire: 11 août 1988
Date d'inscription: 08-04-2006
Messages: 4081
Site web  Facebook  MySpace  @http://twitter.com/God_Schizo sur Twitter

#455 13-11-2011 13:58:34

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Superbe review Psychosis smile

Hors ligne

 
Drapeau Camille_ Femme
Modératrice
Lieu: 221B
Anniversaire: 06 septembre 1992
Date d'inscription: 20-04-2009
Messages: 1474

#456 13-11-2011 13:59:19

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Psychosis a écrit:

Cette émotion elle ne s'explique pas. Mais elle s'illustre peut-être. Avec cette dernière image de Brian. Les cheveux en bordel, le corps trempé de sueur, et un sourire à débaucher les anges.

Pfiou. J'ai tergiversé longtemps de peur d'être déçue, mais force est de constater que vous êtes tous unanimes : le dvd déchire.
Je vais peut-être m'arranger pour me le faire offrir, finalement. saint


staff
Two parties ending.

Hors ligne

 
Psychosis Femme
Protect me from what I post
Lieu: Lyon
Anniversaire: 08 novembre 1990
Date d'inscription: 02-06-2009
Messages: 1884
Site web  @#!/BlankPistol sur Twitter

#457 13-11-2011 14:42:22

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

God_Schizo a écrit:

Superbe review Psychosis smile

Merci  timide

J'suis contente que tu me dises ça parce que c'est vraiment plus difficile d'écrire sur un groupe qui a autant d'importance pour moi sans verser dans le larmoyant ou le groupisant. La critique sauvage c'est bien connu, c'est facile et ça fait du bien (genre le groupe que j'avais vu à NY en première partie de JJR je m'étais trop défoulée), mais on ne peut pas parler de quelque chose qui nous tient à coeur sans révéler un peu de soi-même....


"Ma grammaire c'est pas top délire" Brian Molko (who else?)

Un lampadaire qui a du chien, ça fait vulgaire.

Cliquer ici dévoile un strip-tease de Stefan

Hors ligne

 
Drapeau God_Schizo Femme
English Posteur Rain
Lieu: crawling on the floor
Anniversaire: 11 août 1988
Date d'inscription: 08-04-2006
Messages: 4081
Site web  Facebook  MySpace  @http://twitter.com/God_Schizo sur Twitter

#458 13-11-2011 16:31:44

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Et je suis d'accord avec toi sur la 'communication' du groupe avec le public, pas besoin de longs discours (cf. Sir Leto qui franchement verse dans la loghorrée parfois), tout peut passer par des regards, des sourires, la musique, etc. Y a qu'à regarder Depeche Mode, à part un 'good evening' quelques 'thank you' et 'alright', toute la communication passe par d'autres formes un peu moins évidentes...
Et comme tu dis quand je vais voir un concert je viens pas écouter un discours mais de la musique smile

Hors ligne

 
sweetqueen Femme
Protect me from what I post
Anniversaire: 17 août 1983
Date d'inscription: 25-05-2006
Messages: 1438

#459 13-11-2011 17:06:15

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

God_Schizo a écrit:

Superbe review Psychosis smile

plus_un


"I can't sleep without your breathing and I can't breath each time you're leaving"

"Auschwitz commence lorsque quelqu'un regarde un abattoir et se dit : ce ne sont que des animaux" (Adorno interprété par Charles Patterson)

Hors ligne

 
Drapeau Bird eye view Femme
Error 404
Lieu: France
Anniversaire: 10 décembre 1973
Date d'inscription: 15-01-2007
Messages: 1659
Site web  Facebook

#460 13-11-2011 17:41:09

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Merci, pour décrire ce que je ne peux écrire moi-même

Who makes me feel Much taller than I am
Love&Respect saint:


Madame Butterfly by cali
C'est trop dur de t'aimer by Cali

Hors ligne

 
CherryB Femme
Posting in the Details
Lieu: Montpellier
Anniversaire: 17 février 1989
Date d'inscription: 07-11-2011
Messages: 354

#461 13-11-2011 17:54:30

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Edit Maylis :
Message transféré dans la section Trade  smile

I won't breathe until....

Hors ligne

 
Psychosis Femme
Protect me from what I post
Lieu: Lyon
Anniversaire: 08 novembre 1990
Date d'inscription: 02-06-2009
Messages: 1884
Site web  @#!/BlankPistol sur Twitter

#462 13-11-2011 23:20:56

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

God_Schizo a écrit:

Et je suis d'accord avec toi sur la 'communication' du groupe avec le public, pas besoin de longs discours (cf. Sir Leto qui franchement verse dans la loghorrée parfois), tout peut passer par des regards, des sourires, la musique, etc. Y a qu'à regarder Depeche Mode, à part un 'good evening' quelques 'thank you' et 'alright', toute la communication passe par d'autres formes un peu moins évidentes...
Et comme tu dis quand je vais voir un concert je viens pas écouter un discours mais de la musique smile

Exactement. C'est pour ça que des fois j'ai l'impression que les journalistes (ou les fans d'ailleurs) tapent toujours un peu sur les mêmes, alors que Placebo est loin d'être le seul groupe qui ne discute pas le bout de gras avec son public (cf Muse par exemple, moi j'dis ça  siffle ). Genre Leto lui je l'ai vu une fois en festival, c'était marrant mais j'irai pas le voir en salle ça doit être intenable  berk


Bird eye view a écrit:

Merci, pour décrire ce que je ne peux écrire moi-même

De rien  copain

Dernière modification par Psychosis (13-11-2011 23:23:27)


"Ma grammaire c'est pas top délire" Brian Molko (who else?)

Un lampadaire qui a du chien, ça fait vulgaire.

Cliquer ici dévoile un strip-tease de Stefan

Hors ligne

 
Duncan Homme
Battle for the Posts
Lieu: Lyon
Anniversaire: 16 décembre 1987
Date d'inscription: 08-04-2006
Messages: 561

#463 14-11-2011 00:30:00

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Pour ma part, j'ai bien aimé le live, bcp apprécié le documentaire, les lives bonus sont sans réels intérêts mais sympa (et puis il s'agit de bonus, donc par définition....).

Le réel bémol que je mettrai concerne la captation, je n'arrive vraiment pas à ressentir l'ambiance qu'il y avait dans la foule. Si l'énergie du groupe est clairement là, je trouve qu'on entend trop peu le public, et on retrouve trop de fois les mêmes plans du public.
Pour avoir été dans le public ce soir là (ce qui peut fausser un peu ma perception du dvd...), je trouve que sur certains morceaux on dirait presque le groupe (vraiment bon ce soir là) est en répét montée. C'est vraiment le seul point noir du dvd, mais il n'est pas des moindres.

Après plusieurs visionnages, je suis relativement content de ce We Come In Pieces, mais Soulmates Never Die était plus réussit (il faut dire aussi que Bercy est 2 fois plus grand, il y avait donc bcp plus de caméras, donc une plus grande diversité des plans).

Pour conclure, j'aime bcp le dvd, mais je m'attendais à mieux (encore une fois, les souvenirs de cette soirée magique m'ont peut-être rendu trop intransigeant, après tout les souvenirs restent le plus important).

2003 : Lyon / 2004 : Vienne
2006 : Lyon (x 2), Paris / 2007 : Aix-les-Bains
2009 : Lyon (x 2), Arras / 2010 : Annecy, Londres
2012 : Paris (x 2) / 2013 : Paris (x 3)
2016 : Lille, Paris / 2017 : Lille

Hors ligne

 
Drapeau yhtac69 Femme
Taste in post
Lieu: lyon
Anniversaire: 19 novembre
Date d'inscription: 03-05-2010
Messages: 144

#464 14-11-2011 22:18:58

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Psychosis a écrit:

Ayééééééé il est arrivé le dévédéééééééé  big_smile
Moi aussi, j'ai adoré le DVD et le documentaire.
Par contre, moi, je ne sais pas aussi bien trouvé mes mots  non et traduire mes émotions que toi.
Alors GRAND MERCI à toi. godlike
C'est un bonheur de te lire. copain




Ce DVD est spécial pour plusieurs raisons: d'abord parce que c'est seulement le deuxième DVD live de Placebo en 15 ans de carrière, enregistré 7 ans après le fameux concert de Paris Bercy en 2003 qui avait donné lieu au magnifique «Soulmates Never Die». Et ensuite parce que ce concert à la Brixton Academy de Londres, le 28 septembre 2010, j'y étais. Au premier rang, à la place de choix devant Mister Molko himself. Ce qui fait que j'ai eu droit au petit plaisir jouissif et narcissique de voir ma tronche immortalisée pour le meilleur et pour le pire sur un DVD du groupe qui m'a ouvert les portes de la musique il y a de ça déjà 5 ans. Et ça, ma bonne dame, ça vaut de l'or en barre.

Placebo a décidé de nous livrer une setlist très énergique, dans laquelle certains (dont moi) regretteront l'absence d'une de leur ballade à vous faire chialer Jean-Claude Van Damme. Mais bon, c'est un parti pris du groupe pour ce concert, qui prouve à ceux qui n'en seraient pas encore certains que non, Placebo n'est pas un groupe d'emos sous Lexomil, et est parfaitement capable de faire trembler les fondations de la Brixton Academy. Il y a aussi un parti pris au niveau du traitement de l'image, avec un mélange entre images pro et clean, et images style amateurs filmées d'un portable. Le résultat est réussi, le mélange juste assez bien dosé pour offrir de magnifiques plans tout en restituant l'ambiance survoltée du concert. Seul bémol: les sortes de traits blancs qui parcourent l'écran seulement pendant la première chanson, qui ne servent franchement à rien, et m'ont laissée assez perplexe. Mais passons aux choses sérieuses.

Placebo a décidé de nous assassiner dès la première note, puisque la chanson qui ouvre le concert est LA chanson. Nancy Boy, l'hymne placébien absolu issu du premier album, qui fédère toutes les générations de fans. C'est aussi la chanson déclarée morte et enterrée par son créateur, qui avait juré de ne plus jamais, JAMAIS la rejouer, genre faudrait lui passer sur le corps et lui mettre un flingue sur la tempe. Apparemment il n'y a pas eu besoin de recourir à de tels extrémités pour que sa Seigneurie daigne rechanter cette chanson pour le plus grand plaisir de ses fans. Donc quand les premières notes retentissent, c'est une vague d'euphorie qui explose, les mots écrits il y a plus d'une décennie dans cette même ville, scandés à plein poumons par une foule en délire avec la même rage et la même passion qui les avait inspirés. La chanson se termine et je me dis que je peux bien me faire écraser par un camion citerne demain, je m'en fous, j'aurai vu Nancy Boy en live.
S'ensuit Ashtray Heart, loin d'être une de mes chansons préférées du dernier album, mais qui est très efficace en live. Puis viens Battle For The Sun, toujours aussi lancinante et puissante, avec le dernier vers chanté a capella. Un frisson de sensualité qui électrise la salle. Soulmates, même en version très pêchue délivre toujours autant d'émotions, et Kitty Litter, bombe sexuelle sonore, fait monter la température de quelques degrés supplémentaires. Arrive enfin Every You Every Me, autre hymne de référence placébien. C'est peut-être la chanson qui aura connu le plus de mutations au cours des années, sans perdre une once de sa puissance. Cette version ne déroge pas à la règle, et le public exulte en s'égosillant sur des paroles bien connues. Petit moment d'émotions avec Special Needs qui sera la chanson la plus «calme» du set, avant de laisser place à Breathe Underwater, chanson que j'adore et qui rend très bien en live. Molko en profitera pour placer son éternelle introduction «This is a public announcement...», ce qui sera le seul moment où il prendra véritablement la parole. Parce qu'avant que j'entende des dents grincer, oui effectivement, Brian Molko est peu loquace (pour employer un euphémisme), il l'a toujours été, et c'est pas à presque 40 piges qu'il va soudainement se mettre à déblatérer pendant trois heures. En même temps, chacun son kiff, mais moi je vais à des concerts pour écouter de la musique... Surtout qu'ici la communication passe par autre chose, par ses gestes, par ses sourires, par la façon drôle et touchante qu'il a de jouer, d'habiter ses textes. Donc même après une tournée éprouvante, une santé mise à rude épreuve (ils annuleront d'ailleurs les concerts restants, faisant de Brixton la dernière date de la tournée), une maigreur à faire pâlir Kate Moss, ben il a quand même réussi à créer une véritable communion avec le public ce soir-là, et pour ça je lui tire mon chapeau.

Quant à Stefan, toujours aussi impérial (plus il vieillit, plus il est beau ce mec, faudra qu'il m'explique un jour), il se balade beaucoup sur scène accompagné de sa magnifique basse blanche qui colle parfaitement à l'image de son maître: fine, racée, élégante, et... pailletée!
Après The Never Ending Why et Bright Lights débarque la version mi-acoustique, mi-électrique de Meds que j'adore. Un Teenage Angst bien boosté laisse place à LA reprise de All Apologies de Nirvana. Placebo a toujours livré des reprises excellentes et celle-là en live, c'est juste une tuerie (mention spéciale aux grimaces de Molko, juste hilarantes). Le chorus de fin avec l'alchimie des voix de Brian et de Stefan installe une ambiance planante. S'enchaînent For What it's Worth, Song to Say Goodbye et sur un The Bitter End bien énervé, Placebo s'en retourne backstage pour le break de rappel.

Ils reviennent avec Trigger Happy Hands qui est décidément une bombe en live, accompagnés de lâchers de ballons et de confettis (qui ont la sale habitude de se coller à des endroits vraiment improbables). Puis quand arrive Post Blue, je ne parviens pas à retenir un couinement de joie. Parce que cette chanson elle est juste trop géniale, trop trippante, trop sexy quoi. Après un retour surprise de Infra-Red,  le concert se clôt sur le traditionnel Taste in Men.
Le groupe remercie longuement le public hébété, Steve jette ses baguettes, ils 'inclinent, un geste de la main, encore trois petits tours et puis s'en vont. Moi je n'ai toujours pas compris ce qui m'ait arrivé ce jour-là, pourquoi je n'ai pas pu retenir mes larmes. Pourtant ce n'était pas le meilleur concert de Placebo que j'ai fait, pourtant je suis une grande fille qui n'a jamais pleuré à leurs sorties de scène, pourtant je sais qu'ils reviendront, donc je sais pas.


Cette émotion elle ne s'explique pas. Mais elle s'illustre peut-être. Avec cette dernière image de Brian. Les cheveux en bordel, le corps trempé de sueur, et un sourire à débaucher les anges.

Voilà, review aussi postée sur mon blog. Je pense que je posterai aussi bientôt un article plus général sur Placebo, mais quand j'aurai moins de trucs à faire pour le boulot héhé  transpi

Hors ligne

 
Psychosis Femme
Protect me from what I post
Lieu: Lyon
Anniversaire: 08 novembre 1990
Date d'inscription: 02-06-2009
Messages: 1884
Site web  @#!/BlankPistol sur Twitter

#465 14-11-2011 23:22:56

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

yhtac69 a écrit:

Moi aussi, j'ai adoré le DVD et le documentaire.
Par contre, moi, je ne sais pas aussi bien trouvé mes mots   non et traduire mes émotions que toi.
Alors GRAND MERCI à toi.  godlike
C'est un bonheur de te lire.  copain

Merci beaucoup mam'zelle  smile


"Ma grammaire c'est pas top délire" Brian Molko (who else?)

Un lampadaire qui a du chien, ça fait vulgaire.

Cliquer ici dévoile un strip-tease de Stefan

Hors ligne

 
Agathe_Zeblues Femme
Harder, Faster, Forever Posteur
Lieu: A l'usine Lemonsoda
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 12-06-2009
Messages: 2972

#466 22-11-2011 21:29:53

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Bon, ai enfin réussi à voir ce fichu machin (après récupération de la vieille portable au grenier, exhumation de mon lecteur divix kialabonne idée de faire dvd toute zones et moult combat avec ma collection de câbles en tout genre pour retrouver les bons   panpan )

Bilan : ça valait le coup ! tongue

Je trouve le visuel très intéressant et le montage plutôt réussi, l'alternance entre shoot pro et amateur est bien dosée et je ne suis pas de celles/ceux que les gros plans brinesque risquent de gêner ! Pour ce qui est du son, je suis plutôt contente qu'on n'entende pas trop le public; parce que les Braïaaaaane hurlés non-stop par certain(e)s, je supporte pas et que ça n'apporte rien au shmilblick  transpi Sinon, je rejoins d'autre commentaires en-dessus sur la communication non-verbale qui est souvent bien plus intéressante que les discours sans fin (et dieu sait que brinou est du genre à savoir faire passer ses états d'âmes sans paroles : y'a des soirs où rien qu'à voir sa tête, on sait qu'il est d'une humeur de dogue et qu'on a intérêt à filer droit  lol )

J'ajouterais que je comprends l'émotion de ceux qui étaient à ce concert : déjà rien que les bonus de Paléo et Zürich où j'étais m'ont foutus des frissons dans le dos, alors que c'est pas forcément les morceaux que je préfère. Il a quelque chose de touchant, en plus, ce dvd; parce que c'est un bon concert, énergique et entrainant, mais on sent Brian un peu au bout du rouleau après ces deux années éprouvantes. Le côté "chant du cygne de la tournée" de ce concert est émouvant, kèke part  coeur  (et du coup, ça m'a foutu un de ces blues post-concert sans concert, c'est le comble  boulet )

#dontfeedthetrolls 

Proud President of the FLB   cool

Hors ligne

 
Drapeau God_Schizo Femme
English Posteur Rain
Lieu: crawling on the floor
Anniversaire: 11 août 1988
Date d'inscription: 08-04-2006
Messages: 4081
Site web  Facebook  MySpace  @http://twitter.com/God_Schizo sur Twitter

#467 23-11-2011 18:15:42

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

2e partie des questions à Baby Steve smile

Dernière modification par God_Schizo (23-11-2011 18:16:20)

Hors ligne

 
AstroMao
Taste in post
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 01-05-2006
Messages: 143

#468 23-11-2011 20:23:52

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Je regarderai sûrement encore ce DVD dans les prochains temps, ça m'aidera peut-être à penser à autre chose qu'à la déprime big_smile

Hors ligne

 
Drapeau Youshiy Femme
Protect me from what I post
Lieu: 13
Anniversaire: 15 avril 1997
Date d'inscription: 26-11-2011
Messages: 1020

#469 27-11-2011 13:19:33

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Je l'ai acheté, et sa fait depuis 2 jours que je me le repasse en boucle! big_smile  coeur

Fall into you, is all I seem to do. When I hit the bottle cause I'm afraid to be alone..
                                              A friend with weed is better..

Hors ligne

 
vieille molkette!!! Femme
Battle for the Posts
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 08-11-2009
Messages: 502

#470 12-12-2011 18:51:21

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Edit Maylis = PAR ICI  smile

Hors ligne

 
Maylis Femme
Dr Modératrice
Lieu: Entre Camden & Brick Lane
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 15-04-2006
Messages: 5487

#471 16-12-2011 18:55:51

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

WeComeInPieces : No.4 in the KERRANG! DVDs of the year!

http://a.yfrog.com/img857/6606/7lkvc.jpg

staff

Hors ligne

 
KitschObjekt Homme
Postage Angst
Lieu: Inconnu
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 28-06-2011
Messages: 80

#472 08-03-2012 11:18:12

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

Je viens enfin de voir le concert (oui, j'ai un train de retard)

Le concert est bon, mais quelque chose m'a "choqué" dès le début du DVD.
Plusieurs plans de Brian, de Stefan.. et très peu du batteur (que je n'apprécie ni par son style, ni par son jeu, mais c'est purement subjectif)
Et j'ai cette impression de voir ici un pur batteur live, par un membre permanent du groupe, le début du dvd tourne vraiment autour des 2 "anciens"

Après je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment, trop de plans identique du public, qu'on entend pas et ne voit pas assez, le real à pas suffisamment souligné l'ambiance du concert à mon goût.

En dehors de tout çà, le groupe est en forme, communicatif (sans jacter, un comble !), la setlist est très bonne, le montage énergique, le son est bien carré et typiquement Placebo, le concert est foutrement bon, et la voix de Brian est au top, même si il agace parfois (sur BTFS) en en faisant trop, à l'instar d'un Mat'Bellamy qui cherche à imiter un cheval. Stefan est impérial et Steve se donne, bref un excellent concert, je le regrette pas !

Tiens, voilà un autographe !

Hors ligne

 
Psychosis Femme
Protect me from what I post
Lieu: Lyon
Anniversaire: 08 novembre 1990
Date d'inscription: 02-06-2009
Messages: 1884
Site web  @#!/BlankPistol sur Twitter

#473 08-03-2012 13:35:39

Re: Placebo annonce son nouveau DVD "We come in pieces"

KitschObjekt a écrit:

Je viens enfin de voir le concert (oui, j'ai un train de retard)

Le concert est bon, mais quelque chose m'a "choqué" dès le début du DVD.
Plusieurs plans de Brian, de Stefan.. et très peu du batteur (que je n'apprécie ni par son style, ni par son jeu, mais c'est purement subjectif)
Et j'ai cette impression de voir ici un pur batteur live, par un membre permanent du groupe, le début du dvd tourne vraiment autour des 2 "anciens"

Après je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment, trop de plans identique du public, qu'on entend pas et ne voit pas assez, le real à pas suffisamment souligné l'ambiance du concert à mon goût.

En dehors de tout çà, le groupe est en forme, communicatif (sans jacter, un comble !), la setlist est très bonne, le montage énergique, le son est bien carré et typiquement Placebo, le concert est foutrement bon, et la voix de Brian est au top, même si il agace parfois (sur BTFS) en en faisant trop, à l'instar d'un Mat'Bellamy qui cherche à imiter un cheval. Stefan est impérial et Steve se donne, bref un excellent concert, je le regrette pas !

Je connais pas assez pour voir de quelle attitude tu parles mais  lol  lol  lol

Et Stefan est toujours impérial.


"Ma grammaire c'est pas top délire" Brian Molko (who else?)

Un lampadaire qui a du chien, ça fait vulgaire.

Cliquer ici dévoile un strip-tease de Stefan

Hors ligne

 
1 invité et aucun membre sur ce sujet actuellement.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par fluxbb.fr

[ Générée en 0.081 sec., 11 requêtes exécutées ]