Je m'inscris

Vous devez être membre pour accéder à tous les forums !

Inscrivez-vous et retrouvez les bootlegs, les émissions tv et radios dans le forum "Now we're stuck on rewind".
Partagez vos photos live dans le forum "Surrepticious Glancing", et partagez votre passion pour le groupe dans la section "Placebo in the details" !

Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Drapeau Ashtray Lips Femme
And now my posts don't touch the ground
Lieu: Paris
Anniversaire: 17 juillet 1984
Date d'inscription: 20-01-2006
Messages: 7414
MySpace  @AshtrayLips7 sur Twitter

#1 18-11-2007 14:22:53

Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Un agent de PlaceboCity a mené une interview du 1er batteur de Placebo...

Mené début novembre :

La Version Originale :

Placebo’s first album was recorded in 1996 in Dublin-Westland Studios. Could you tell us more about the recording, which memories do you keep about it?
The recording of the album was a fairly rushed job, and it would have been better to spend a little bit more time getting certain things right (I think the drums should have been played better!) but that’s what most bands say anyway. I was sharing a flat in Dublin with Brad Wood the producer whom I got on well with, whilst Stefan and Brian shared another place together.  We spent two weeks recording and then went back to London to mix for two weeks.  We took off halfway through the recording to go to Austin to play South by South West out of which we managed to get our publishing deal. It was non-stop.


More specifically, what are your best and worst memories as a member of Placebo?
My best memories include the initial sense of disbelief when things started taking off.  It happened so quickly:  We recorded our first demo in April 95 (seven months after forming) and were picked up by our managers in June 95.  We hadn’t even recorded our debut album and were invited by Bowie to do four dates with him in Italy in February 96.  All he had heard was our demo, which he loved.  So we basically went from playing small places in the UK, to playing arenas, literally overnight.   I guess there was a sense of having a world of opportunity at our feet.  A lot of people, notably our managers and the record company, seemed determined to make Placebo successful.  However, this was all very stressful at the same time because the relationship between Brian and me was never easy and it led to there being a tense atmosphere a lot of the time.  We were both proud and opinionated and seemed to lock horns over most issues.  I always knew my time in the band was going to be limited.


In 2006, the first album was re-released with additional B-sides and rarities. How did you feel when you first heard about this project?

Alex, their manager first told me about this at a Young Gods gig I went to in June 2006.  I was delighted to hear about it as it seemed to me the record company thought it was the band’s best piece of work and that it needed to be reappraised.  However, I’m aware that the re-release coincided with the end of Placebo’s five album deal with Virgin, so there was an obvious marketing motive on behalf of the record company, but it certainly didn’t bother me.


What are your favourite songs on the album?

My favourite song has always been Swallow.  The first version of this Brian and Stefan recorded on acid when I was in Germany for a month in September ’94 visiting an ex-girlfriend of mine. When I heard it, I thought it was amazing:  it really did something for me.  The vocal sounding genuinely fucked up repeated over that eery bass motif and cool harmonics on the guitar (there were no drums on it).  I believe Brian played bass on that, and Stefan the guitar.  We never played it live because we could never really replicate the vibe of the original recording, even though I’m happy with the album version.
Out of the faster tracks I suppose Bruise Pristine was my favourite to play, along with Come Home.


According to some rumours you left after having repeated rows with Brian. Could you tell us what exactly happened?
I was fired.  I left initially in September 95, but just around then we were offered to record our first single (Bruise Pristine) so I felt I needed to at least have accomplished one release with the band.  Upon rejoining (after having left for two weeks) things really started taking off.  Unfortunately, we had a big argument in August 1996 just before going to record our first TV show (the White Room).  Brian said he couldn’t stand to play with me anymore and I said more or less, that the band was not solely his to decide what to do with.  Incredibly, I volunteered to get therapy in order to be able to deal with the ‘situation’ (him) better to which he replied he “did not have time for me to sort my head out”, clearly taking no responsibility for his own behaviour/actions.  I suggested (and we ‘agreed’) that we carry on playing together until December 96 and complete the promotion of the album and see if things could improve by then. 
In September 96 we had our first US tour for two weeks and the first date was in New York.  The atmosphere was super tense and I could tell something was up as Brian was no longer making the slightest effort to be agreeable.  I asked Stefan what was going on and if I would be doing the German tour (after the US tour) just before going on stage, and he just said ‘no, you’re not’.  I did two more shows with the band in Paris after the US tour at the manager’s request, the last one being a performance on “Nulle Part Aillleurs”. Brian has said that he was “tired of being the focus of Robert’s rages against the world” and quite frankly, I was tired of being his!
If you’re wondering where Stefan stood in all of this, he was tired of being piggy in the middle.



The group carried on for 10 years with Steve Hewitt, had you ever expected the band would become so successful?

There was a lot of good will behind Placebo.  A lot people were determined to make a success of it, including the band obviously, so it was hardly surprising.  And they have written some good pop songs after all!


Since the first album, Placebo’s sound evolved a lot and some fans who knew the band from the very beginning have felt increasingly disappointed. Have you met a lot of people who share this point of view?
I have met many, though I guess the fans who talk to me are more likely to say that kind of thing (rather than saying the band are way better now).  However, it has been a great source of comfort and vindication for me to meet people who share this point of view.


What is your personal opinion about the band’s evolution?

Some good stuff, some not so good.


Nowadays, more and more people tend to consider that rock is dead. The “Sex, Drugs & Rock’n’roll” motto is not as influential as it used to be in the 70s and 80s. What do you think about new bands, about the way they deal with this heritage?
I’m not sure about sex drugs and rock’n’roll not being as influential as it used to be.  Being in a band will always attract the other two, whether or not those are your reasons for starting a band in the first place.  I think the motto gained its notoriety back in the 70’s because it was happening on uncharted territory, and has since become a tired cliché that I guess most bands are aware of.  There is no point trying to be crazier than Keith Moon, it’s already been done.


Are there any bands or artists you really like and would like to tell us about?

There is a French band based over here in London called John and Jehn who I think are great who have a cool dark poppy sound.  Worth checking out.


Apart from being a professional drummer and playing the didgeridoo (when can hear it in I Know) do you play any other instruments?

I play the guitar as well.  In fact I tend to play more guitar than drums, though the drums are where I feel most comfortable.  I’m unlikely to perform live on the guitar but enjoy plucking away most days.


What  other ventures have you undertaken after your collaboration with Placebo? We heard that you played with the band Lomax and that an album was released in 2003…
Could you tell us more about your ambitions and projects?

Lomax was a great band to play in as we had a lot of fun, but it couldn’t last as Paul Epworth’s (singer/guitarist) production career took off with him producing Bloc Party, Futureheads, the Rakes, etc.  I’m now playing in a new band with Jon the bass player from Lomax and a guitarist called Mike who used to be in Hope of the States, though we are still nameless.  The stuff we’re doing is quite experimental with the use of loops and effect pedals to create soundscapes whilst we thrash about over the top.  We are making steady progress and plan to be playing live soon.
I’m also playing in an electro-rock project called Cristine (ndPlacebocity : MySpace Cristine) with a French friend of mine.  We’ve got two singles being released through new label Mute Irregulars (subsidiary of Mute records).  The sound is a Velvetsey/Jesus and Mary chain vibe over an electro backdrop.


Steve Hewitt left Placebo during the summer. If Brian and Stef offered you the job, would you accept? Why?

If there was a musical chemistry there, and if our demons could be restrained, it would be great, but I don’t think it’s gonna happen.

La traduction (un grand merci à Bittersweet smile)

Le premier album de Placebo a été enregistré à Dublin en 1996 aux Westland Studios. Pourrais-tu nous parler un peu de cette expérience? Quels souvenirs en gardes-tu?
L’enregistrement de l’album s’est fait de manière relativement bâclée, il aurait été bon de consacrer un peu plus de temps à mettre certaines choses en place (je pense que mon jeu aurait dû être meilleur !) mais de toute façon c’est ce que disent la plupart des groupes. Je partageais un appart à Dublin avec Brad Wood le producteur avec qui je m’entendais bien alors que Stefan et Brian partageaient un autre appart. L’enregistrement a duré 2 semaines et on est ensuite retourné à Londres pour le mixage qui a duré 2 semaines. Au beau milieu de l’enregistrement, on a décollé pour Austin pour participer au festival South by South West, c’est grâce à ça qu’on a décroché un contrat pour la publication du disque. C’était non-stop.


De manière plus générale, quels sont tes meilleurs et tes pires souvenirs en tant que membre de Placebo?

Le sentiment initial d’incrédulité quand les choses ont commencé à vraiment bien marcher fait partie de mes meilleurs souvenirs. Tout est arrivé si vite : on a enregistré notre première démo en avril 1995 (7 mois après les débuts du groupe) et nos managers nous ont pris en main en juin 1995. On n’avait même pas encore enregistré notre premier album que Bowie nous invitait à faire 4 dates avec lui en Italie en février 1996. Tout ce qu’il avait entendu de nous, c’était notre démo qu’il aimait beaucoup. En gros, à proprement parler du jour au lendemain on est passé des petits clubs du Royaume-Uni à jouer dans des stades. Je suppose qu’on avait le sentiment que de grandes perspectives s’offraient à nous. Un grand nombre de personnes et particulièrement nos managers et la maison de disques semblaient déterminés à faire de Placebo un succès. Cependant, c’était à la fois très stressant car la relation que j’avais avec Brian n’a jamais été facile et une grande partie du temps, l’atmosphère était tendue à cause de ça. On avait tous les deux de la fierté et les idées bien arrêtées et je crois bien qu'on se prenait la tête sur n'importe quel sujet. J’ai toujours su que je ne durerai pas au sein du groupe.


En 2006, les fans voient sortir la ré-édition du premier album avec des B-sides et des démos supplémentaires. Comment as-tu réagi en apprenant la nouvelle ?

Leur manager Alex a été la première à m’en parler, lors d’un concert du groupe Young Gods auquel j’ai assisté en juin 2006. J’ai été ravi d’apprendre la nouvelle car il me semblait qu’aux yeux de la maison de disques il s’agissait de la meilleure production du groupe et qu’il méritait d’être apprécié à sa juste valeur. Néanmoins, j’ai conscience que cette réédition coïncidait avec la fin du contrat de Placebo avec Virgin qui comprenait 5 albums. Il y avait donc une motivation marketing évidente de la part de la maison de disques mais en tout cas ça ne m’a pas gêné du tout.


Quelles sont tes chansons préférées sur l’album?
Ma chanson préférée a toujours été Swallow. Brian et Stefan en ont enregistré la 1ère version sous acide alors que je passais 1 mois en Allemagne en 1994 pour rendre visite à une ex petite amie. Lorsque je l’ai entendue, je l’ai trouvée incroyable, ça m’a vraiment fait quelque chose. La partie vocale complètement barrée reprenait sur cette inquiétante ligne de basse et ces harmoniques calmes à la guitare (il n’y avait pas de batterie). Je crois que c’est Brian qui était à la basse et Stefan à la guitare. On ne l'a jamais jouée en live car on n’a jamais vraiment réussi à reproduire l’atmosphère de l’enregistrement original, même si je suis satisfait de la version de l’album. Parmi les chansons plus rapides, je suppose que c’était Bruise Pristine que j’aimais le plus jouer, avec Come Home.


D’après certaines rumeurs, tu as quitté le groupe à la suite de nombreuses disputes avec Brian. Peux-tu nous dire ce qui s’est réellement passé ?

J’ai été viré. Au départ, je suis parti en septembre 1995 mais c’est juste autour de cette période qu’on nous a proposé d’enregistrer notre premier single (Bruise Pristine) alors j’ai pensé que je devais au moins réaliser le single avec le groupe. En revenant (après être parti pendant 2 semaines), les choses ont commencé à vraiment décoller. Malheureusement, nous avons eu une grosse dispute en août 1996 juste avant de partir enregistrer notre première télé (The White Room). Brian a affirmé qu’il ne supportait plus de jouer avec moi et j’ai plus ou moins dit qu’il n’était pas le seul à avoir son mot à dire concernant l’avenir du groupe. Chose incroyable, je me suis proposé de faire une thérapie pour être capable de faire face à la « situation » (lui), ce à quoi il a répondu qu’il n’avait « pas le temps d’attendre que je règle mes problèmes », ne se reconnaissant clairement aucune responsabilité concernant son propre comportement, ses propres actes. J’ai suggéré (et on s’est « mis d’accord ») de continuer à jouer ensemble jusqu’au mois de décembre 1996 et de terminer la promo de l’album et de voir si, entre temps, il y avait un espoir pour que les choses s’améliorent.
C’est en septembre 1996 qu’a débutée notre première tournée aux Etats-Unis, la première date étant New York. L’atmosphère était super tendue et je devinais que quelque chose se tramait puisque Brian ne prenait plus la peine de faire le moindre petit effort pour être agréable. Juste avant de monter sur scène, j’ai demandé à Stefan ce qui était en train de se passer et si je ferais la tournée en Allemagne (après la tournée américaine), il m’a juste répondu « non, tu ne la fais pas ». A la demande du manager, j’ai joué 2 concerts de plus avec le groupe à Paris après la tournée américaine, le dernier étant une prestation pour « Nulle Part Ailleurs ». Brian a déclaré qu’il en avait « marre d’être la cible des fureurs de Robert » et franchement, j’en avais marre d’être la cible des siennes !
Si vous vous demandez quel était la place de Stefan dans tout ça, il en avait marre d'avoir le cul entre deux chaises.


Après dix ans, le groupe a évolué avec Steve Hewitt, t'attendais-tu à un tel succès ?

Il y avait beaucoup de bonne volonté derrière Placebo. De nombreuses personnes étaient décidées à en faire un succès, manifestement le groupe lui-même, alors ça n’a pas vraiment été une surprise. Et après tout ils ont écrit de bons titres pop !


Depuis le premier album, Placebo a beaucoup évolué musicalement et de nombreux fans de la première heure ont été déçus par cette évolution. As-tu rencontré beaucoup de personnes qui partagent cet avis ?
J’en ai rencontré beaucoup, même si je suppose que les fans qui viennent me parler sont plus enclins à me dire ce genre de choses (au lieu de dire que le groupe est aujourd’hui bien meilleur). Néanmoins, le fait de rencontrer des gens qui partagent ce point de vue a été une grande source de réconfort pour moi.

Et toi, que penses-tu de l’évolution du groupe?
Des bons trucs, d’autres pas si bons que ça.


Aujourd’hui, de plus en plus de personnes ont tendance à considérer que le rock est mort. Le slogan « sexe drogues et rock’n’roll » ne fait plus autant recette que dans les années 70 et 80. Que penses-tu des nouveaux groupes et de la manière dont ils gèrent cet héritage ?

Je ne suis pas certain que le slogan sexe drogues et rock’n’roll ait moins d’influence qu’auparavant. Faire partie d’un groupe attirera toujours les 2 autres, qu’il s’agisse ou non des raisons premières qui poussent à former un groupe. Je pense que la formule a acquis ses lettres de noblesse dans les années 70 car elle arrivait en territoire vierge, et depuis, elle s’est muée en vieux cliché fatigué dont la plupart des groupes a conscience je pense. Ca ne sert à rien d’essayer d’être plus dingue que Keith Moon, ça a déjà été fait.


Aurais-tu des artistes à nous conseiller?

Il y a ce groupe français installé ici à Londres qui s’appelle John and Jehn. Je les trouve super, ils ont un son assez sympa, à la fois dark et pop. Ca vaut le coup de s’y intéresser.


Excepté tes talents de joueur de digderidoo (que l'on entend dans I Know), joues-tu d'autres instruments que de la batterie ?

Je joue également de la guitare. En fait j’ai tendance à plus jouer de la guitare que de la batterie, bien que la batterie soit l’instrument avec lequel je me sente le plus à l’aise. Il y a peu de chances que je joue de la guitare en live mais j’aime bien jouer de la gratte quasi quotidiennement.

Après Placebo, qu'as-tu fait depuis ces dix dernières années ? On a pu apprendre que tu as joué dans le groupe Lomax, et que vous avez sorti un album en 2003... Peux-tu nous en dire un peu plus sur tes projets ?
Ca a été génial de jouer avec Lomax, on s’est beaucoup amusés mais ça ne pouvait pas durer puisque la carrière de producteur de Paul Epworth’s (le chanteur/guitariste) a décollé lorsqu’il a commencé à produire Bloc Party, Futureheads, the Rakes, etc… Aujourd’hui je joue dans un nouveau groupe, bien qu’on n’ait toujours pas de nom, avec Jon, le bassiste de Lomax et un guitariste qui s’appelle Mike qui était dans Hope of the States avant. Ce qu’on fait est plutôt expérimental.
On est en constant progrès et on prévoit de bientôt jouer en live.
Je joue aussi dans un projet electro-rock qui s’appelle Cristine avec un ami français (ndplacebocity : MySpace de Cristine). Deux singles sont sur le point se sortir sur le nouveau label Mute Irregulars (une filiale de Mute).


Steve Hewitt a quitté Placebo cet été, si Brian et Stef te proposaient de nouveau ce poste de batteur, quelle serait ta réponse ? et pourquoi ?

Si l’alchimie musicale était là, et si on pouvait maîtriser nos démons, ce serait génial mais je ne pense pas que ça arrivera.


Un grand merci à Robert Schultzberg pour sa disponibilité et l'amabilité avec laquelle il a fait cette interview.


Merci aussi à Gary, Nathy, tite placébienne, EVERYME, Zoé, et Bittersweet pour la trad.

http://i134.photobucket.com/albums/q110/Lunatik17/Robertnum.jpg

Hors ligne

 
Drapeau Silverrrr Homme
KikiPod touch killer
Lieu: Lannion
Anniversaire: 02 octobre 1987
Date d'inscription: 23-01-2006
Messages: 7709
Facebook  @ssssylvesterrrr sur Twitter

#2 18-11-2007 14:43:03

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Un agent de city! qu'il est modeste !! big_smile

Bonne interview!

Dernière modification par Silverrrr (18-11-2007 15:02:31)



Hors ligne

 
Drapeau Zoé Femme
English Posteur Rain
Lieu: Dans la France profonde
Anniversaire: 03 avril 1988
Date d'inscription: 15-06-2005
Messages: 4287

#3 18-11-2007 14:49:57

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Voilà c'était la grande surprise!  smile

Mille merci a  Audrey (Bittersweet) pour la traduction, que je n'avait pas encore pu lire!

et puis merci Gary, Nathy, Tite placébienne, EveryMe et Lunatik pour sa première news!  big_smile

Dernière modification par Zoé (18-11-2007 14:56:16)


Don't cry baby it will make me sad
I'll brought you cocaine and a Penthouse pack

Hors ligne

 
Drapeau Spécial Luli Femme
Post in tongues
Lieu: Loin ...
Anniversaire: 16 mars 1993
Date d'inscription: 06-02-2007
Messages: 3613
Site web

#4 18-11-2007 14:51:14

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

cool !!  tummenupp
merci a l'agent de city  tongue

So You Came Like A Missile

Hors ligne

 
Drapeau Bmm Homme
Kid A/mnesiac
Lieu: Paris
Anniversaire: 09 février 1990
Date d'inscription: 16-12-2005
Messages: 7422
Site web  @joffreyd sur Twitter

#5 18-11-2007 14:53:04

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Elle sera surement bientôt sur le site smile

Hors ligne

 
SciFiLuLLabie Femme
Taste in post
Lieu: Paris
Anniversaire: 11 octobre 1988
Date d'inscription: 15-06-2005
Messages: 237

#6 18-11-2007 14:54:02

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

La classe !! Interwiew exclusive  cool

Photos exclusives ????   big_smile

* We’re sown together
she’s born to mesmer
Beside astride her
I die inside her *

Hors ligne

 
Drapeau Cleobriana Femme
Harder, Faster, Forever Posteur
Lieu: Viverols et Clermont Ferrand
Anniversaire: 08 février 1988
Date d'inscription: 15-06-2005
Messages: 2852
Site web

#7 18-11-2007 15:10:43

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

très sympa d'avoir des nouvelles de ce cher Robert

Cleobriana Molkita
http://cleobriana.skyblog.com ===> Placebo...mes mots...nos maux....

*plus c'est long plus c'est bon* tongue

Hors ligne

 
december Femme
Magnificent
Lieu: Somewhere in this City...
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 22-08-2007
Messages: 1392

#8 18-11-2007 15:11:41

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Sympa l'interview tummenupp
Ca fait plaisir une bonne petite surprise comme ça, surtout en ces temps pauvres en actualités placébiennes. smile
Merci beaucoup à l'agent (secret? ninja ) de City qui a fait cette interview et à tous ceux qui ont participé.

Don't forget to be the way you are.

Hors ligne

 
coronarythief Femme
Harder, Faster, Forever Posteur
Anniversaire: 13 octobre 1991
Date d'inscription: 06-06-2007
Messages: 2084

#9 18-11-2007 15:12:31

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Super!
Merci!

It's far too sacred, don't ever fake it,
And don't, and don't, and don't
Let me down  ...


Il n'est pas beau MAIS il est magnifique...

Hors ligne

 
Drapeau Nayno-Fil Femme
Lady of the Posts
Lieu: Zaragoza
Anniversaire: 01 mars 1991
Date d'inscription: 14-01-2006
Messages: 11465

#10 18-11-2007 15:21:45

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Merci beaucoup. smile

Lalalalalalalala_lie_lie_lie                                        OH BRI coeur

                  Brian : " Ransom?! But nobody will be able to pay for me ! I'm priceless !!! yikes "

Hors ligne

 
Drapeau ysky Homme
Harder, Faster, Forever Posteur
Lieu: Lost!
Anniversaire: 17 mars 1982
Date d'inscription: 17-01-2006
Messages: 2081
Site web

#11 18-11-2007 16:00:22

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

godlike  Bravo et merci à l'agent de City et à ses complices!

It's right to be wrong

Hors ligne

 
titi-from-bx Homme
Posting in the Details
Lieu: Bordeaux
Anniversaire: 05 décembre 1989
Date d'inscription: 30-04-2006
Messages: 329
Site web

#12 18-11-2007 16:22:31

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

aaaaaaaaaaaaaa !!!! merciiiii !!!

j adoreeeuuuh  !!!

tu n'es qu'une pute italienne !

ouai, et alors ?

Hors ligne

 
sisina Femme
Sci-fi Posteur
Lieu: Bourges
Anniversaire: 03 décembre 1979
Date d'inscription: 23-05-2006
Messages: 5440
Facebook

#13 18-11-2007 16:30:27

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Super! C'est  très sympa cette interview (même si je n'aime pas beaucoup Robert  tongue ) Mais c'est bien d'avoir son point de vue, et ce qu'il pense de l'évolution du groupe.
Merci Gary et Nathy, tite placébienne, EVERYME, Zoé, Bittersweet  tummenupp

Dernière modification par sisina (18-11-2007 16:30:50)


You know I dreamed about you.
I missed you for twenty-nine years.

Hors ligne

 
Drapeau boja Femme
Favorite de Jojo
Lieu: Avec Jojo pardi !!!
Anniversaire: 28 février 1980
Date d'inscription: 20-10-2007
Messages: 931

#14 18-11-2007 16:34:31

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Merci  godlike

bisou JOJO coeur
Je précise que je suis une Garychouphile aussi  coeur une Lunatikphile, une Jenophile, une Decemberphile, une ZoEphile, une Nathyphile, une Kangaroophile, une corophile (coronarythief hein, mais la bière aussi), une BMMette et complètement folle (mais ça vous le saviez déjà) !!!

                                   PENSEZ AU DON D'ORGANES LES AMIS

Hors ligne

 
mimi_lys Femme
Protect me from what I post
Lieu: Castelnau-Montratier
Anniversaire: 09 janvier 1985
Date d'inscription: 29-05-2007
Messages: 1509
Facebook

#15 18-11-2007 17:22:38

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Super! tummenupp
Et merci beaucoup! godlike

C'est quoi aimer ? - C'est avoir envie de faire plaisir rien que pour le plaisir de faire plaisir.
François Garagnon
...Au paradis elle aura tout ce qu'elle voudra
Par ici plus personne ne sait couvrir ses plaies...

Hors ligne

 
Drapeau Un.Chat.Sur.Mars Femme
Battle for the Posts
Anniversaire: 02 mars 1992
Date d'inscription: 28-08-2006
Messages: 596

#16 18-11-2007 17:28:01

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Je prendrai le temps de lire un peu plus tard. (Pas le temps)
Merci en tout cas, c'est cool d'avoir des nouvelles de Robert =)

Hors ligne

 
Drapeau Leezou Femme
Battle for the Posts
Lieu: Lannion
Anniversaire: 12 février 1991
Date d'inscription: 31-05-2006
Messages: 826
Site web

#17 18-11-2007 17:30:54

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Un grand merci, ça fait plaisir d'avoir des nouvelles de Robert.  smile

**
                     °°

Hors ligne

 
mumiinek
Postage Angst
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 04-11-2007
Messages: 16

#18 18-11-2007 17:34:06

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Thank you for the interview!!

Hors ligne

 
Drapeau Désillusion Femme
And now my posts don't touch the ground
Lieu: Avignon
Anniversaire: 09 décembre 1991
Date d'inscription: 10-03-2006
Messages: 7115
Site web

#19 18-11-2007 17:56:48

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Merci beaucoup à vous pour cette interview smile. C'est intéressant d'avoir enfin le point de vue de Robert Shultzberg, même si il mit longtemps à parler de cette séparation^^.  smile

J'espère juste qu'on ne fera pas la même de Steve Hewitt dans 10 ans, et que celui ci nous présentera les mêmes raisons, quand à son départ......  hmm

¤ Oups, je crois que je hais le monde entier ¤

Hors ligne

 
Drapeau gaellemolko Femme
Protect me from what I post
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 26-10-2006
Messages: 1391

#20 18-11-2007 18:45:07

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

merci beaucoup pour cette interview c'est intéressant!

2006 : Paléo festival, Genève.  - 2007 :  St.Gallen Openair, Montreux jazz festival.
2009 : Cologne, Rock Am Ring, Moon and stars Locarno, Paléo festival, Dijon, Paris1, Paris2, Lyon, Zürich.
2010: Annecy, M’era Luna festival, Rock Oz’Arenes, Foire aux vins de Colmar, Pukkelpop festival, Area4 festival, Zürich Openair, Brixton2.
2011-2013: Gampel, Zurich, Genève, Brixton1

Hors ligne

 
doggy Femme
Post in tongues
Anniversaire: 15 octobre 1989
Date d'inscription: 04-11-2006
Messages: 3184
@Kathy_Dympna sur Twitter

#21 18-11-2007 18:54:16

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Désillusion a écrit:

J'espère juste qu'on ne fera pas la même de Steve Hewitt dans 10 ans, et que celui ci nous présentera les mêmes raisons, quand à son départ......  hmm

Hum, c'est clair ! merci beaucoup en tout cas  smile

Hors ligne

 
Drapeau luna2006 Femme
Protect me from what I post
Lieu: Villeneuve-Loubet (Nice)
Anniversaire: 08 mai
Date d'inscription: 27-08-2006
Messages: 1288
Site web

#22 18-11-2007 19:12:01

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Merci  à "l'agent de City" et à ceux qui l'ont aidé   godlike  Sympa l'interview smile

Magic Spells

Hors ligne

 
Drapeau zerped Femme
Without posts I'm nothing
Lieu: Au rayon Bri-oche
Anniversaire: 06 décembre 1992
Date d'inscription: 29-11-2006
Messages: 6802
Facebook

#23 18-11-2007 19:22:23

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Merci beaucoup pour ce travail. smile

21/10/09  -  Ils étaient beaux.  coeur

Hors ligne

 
Plastic Venus
Gilbert
Lieu: Disneyland
Anniversaire: 29 juin
Date d'inscription: 17-02-2007
Messages: 9279
@plastiiicvenus sur Twitter

#24 18-11-2007 19:39:55

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Cool des news de Robert  big_smile

Merci !

You're the Schtroumpf not I.

Hors ligne

 
Drapeau khuete Femme
Harder, Faster, Forever Posteur
Lieu: sous un nuage
Anniversaire: 03 avril
Date d'inscription: 05-03-2006
Messages: 2625
Site web

#25 18-11-2007 19:49:47

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

merci à vous, du très bon boulot!! et c'est tellement rare d'entendre ce cher robert  ^^

Hors ligne

 
Drapeau Protect me 68 Femme
Protect me from what I post
Lieu: Habsheim (68) / Grenoble (38)
Anniversaire: 22 juin 1991
Date d'inscription: 03-03-2006
Messages: 1826
@MorganeSchertzi sur Twitter

#26 18-11-2007 20:00:04

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Génial. Merci beaucoup à tous ceux qui ont fait la traduction, à Robert Schultzberg pour les réponses à l'interview et à l'agent de Placebocity pour ses recherches.  wink  ça fait plaisir d'avoir de ses nouvelles, et d'en apprendre un peu plus sur le sujet.

Don't go and leave me
               And please don't drive me blind...
                              'Cause Soulmates never die...
"Omnia vulnerant, Ultima necat."  ("toutes les heures blessent, la dernière tue.")

Hors ligne

 
Mael
Postage Angst
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 12-11-2007
Messages: 51

#27 18-11-2007 20:06:00

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Lunatik a écrit:

Quelles sont tes chansons préférées sur l’album?
Ma chanson préférée a toujours été Swallow. Brian et Stefan en ont enregistré la 1ère version sous acide alors que je passais 1 mois en Allemagne en 1994 pour rendre visite à une ex petite amie. Lorsque je l’ai entendue, je l’ai trouvée incroyable, ça m’a vraiment fait quelque chose. La partie vocale complètement barrée reprenait sur cette inquiétante ligne de basse et ces harmoniques calmes à la guitare (il n’y avait pas de batterie). Je crois que c’est Brian qui était à la basse et Stefan à la guitare. On ne l'a jamais jouée en live car on n’a jamais vraiment réussi à reproduire l’atmosphère de l’enregistrement original, même si je suis satisfait de la version de l’album. Parmi les chansons plus rapides, je suppose que c’était Bruise Pristine que j’aimais le plus jouer, avec Come Home.

Très bon travailles sur ce topic mais il y a plein de chose qui me rende perplexe sur l’authenticité de l’interview
Surtout ca j’ais plusieurs tape plutôt rare de placebo de l’époque et apres avoir vue de mes propre yeux et de mes propre oreilles  et je certifie qu’il l’on bien jouer plusieurs foie sur scène
Pour preuve un extrais


France,Bordeaux Le 400 (04.11.1996)
Swallow 04.11.1996



capitulation

Hors ligne

 
Drapeau CoToReP Homme
And now my posts don't touch the ground
Lieu: Douai
Anniversaire: 12 août 1986
Date d'inscription: 15-06-2005
Messages: 7301
Facebook

#28 18-11-2007 20:10:06

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

merci pour l'interview ^^

Dernière modification par CoToReP (18-11-2007 20:15:48)


03/07/04 Main Square
10/06/06 Caen, 19/08/06 Pukkelpop, 30/09/06 Lille ,02/10/06 Paris
06/07/07 Red Rock Festival
9/05/09 Londres, 31/05/09 Pinkpop, 08/06/09 Paris, 02/07/09 Werchter, 04/07/09 Main Square, 21/08/09 Pukkelpop, 24/10/09 Paris, 25/10/09 Paris, 27/10/09 Paris  30/10/09/ Lille, 31/10/09 Rouen, 06/12/09 Anvers; 19/06/10 Annecy 19/08/10 Pukkelpop 27/09/10 Brixton  28/09/10 Brixton

Hors ligne

 
Drapeau Ashtray Lips Femme
And now my posts don't touch the ground
Lieu: Paris
Anniversaire: 17 juillet 1984
Date d'inscription: 20-01-2006
Messages: 7414
MySpace  @AshtrayLips7 sur Twitter

#29 18-11-2007 20:13:50

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Mael a écrit:

Lunatik a écrit:

Quelles sont tes chansons préférées sur l’album?
Ma chanson préférée a toujours été Swallow. Brian et Stefan en ont enregistré la 1ère version sous acide alors que je passais 1 mois en Allemagne en 1994 pour rendre visite à une ex petite amie. Lorsque je l’ai entendue, je l’ai trouvée incroyable, ça m’a vraiment fait quelque chose. La partie vocale complètement barrée reprenait sur cette inquiétante ligne de basse et ces harmoniques calmes à la guitare (il n’y avait pas de batterie). Je crois que c’est Brian qui était à la basse et Stefan à la guitare. On ne l'a jamais jouée en live car on n’a jamais vraiment réussi à reproduire l’atmosphère de l’enregistrement original, même si je suis satisfait de la version de l’album. Parmi les chansons plus rapides, je suppose que c’était Bruise Pristine que j’aimais le plus jouer, avec Come Home.

Très bon travailles sur ce topic mais il y a plein de chose qui me rende perplexe sur l’authenticité de l’interview
Surtout ca j’ais plusieurs tape plutôt rare de placebo de l’époque et apres avoir vue de mes propre yeux et de mes propre oreilles  et je certifie qu’il l’on bien jouer plusieurs foie sur scène
Pour preuve un extrais

France,Bordeaux Le 400 (04.11.1996)
Swallow 04.11.1996

capitulation

Pas de problème, en fait Robert ne l'a pas joué en live avec Placebo, ce dont il parle ici. Tes souvenirs, ça doit être avec Steve, non ?

Et attention à ton orthographe Mael STP smile

Hors ligne

 
Mael
Postage Angst
Anniversaire: (Information inconnue)
Date d'inscription: 12-11-2007
Messages: 51

#30 18-11-2007 20:19:45

Re: Exclusif : interview de Robert Schultzberg !

Lunatik a écrit:

Mael a écrit:

Lunatik a écrit:

Quelles sont tes chansons préférées sur l’album?
Ma chanson préférée a toujours été Swallow. Brian et Stefan en ont enregistré la 1ère version sous acide alors que je passais 1 mois en Allemagne en 1994 pour rendre visite à une ex petite amie. Lorsque je l’ai entendue, je l’ai trouvée incroyable, ça m’a vraiment fait quelque chose. La partie vocale complètement barrée reprenait sur cette inquiétante ligne de basse et ces harmoniques calmes à la guitare (il n’y avait pas de batterie). Je crois que c’est Brian qui était à la basse et Stefan à la guitare. On ne l'a jamais jouée en live car on n’a jamais vraiment réussi à reproduire l’atmosphère de l’enregistrement original, même si je suis satisfait de la version de l’album. Parmi les chansons plus rapides, je suppose que c’était Bruise Pristine que j’aimais le plus jouer, avec Come Home.

Très bon travailles sur ce topic mais il y a plein de chose qui me rende perplexe sur l’authenticité de l’interview
Surtout ca j’ais plusieurs tape plutôt rare de placebo de l’époque et apres avoir vue de mes propre yeux et de mes propre oreilles  et je certifie qu’il l’on bien jouer plusieurs foie sur scène
Pour preuve un extrais

France,Bordeaux Le 400 (04.11.1996)
Swallow 04.11.1996

capitulation

Pas de problème, en fait Robert ne l'a pas joué en live avec Placebo, ce dont il parle ici. Tes souvenirs, ça doit être avec Steve, non ?

Et attention à ton orthographe Mael STP smile

mon orthographe me trompe mais pas mes yeux et pas mes oreilles

berk

Hors ligne

 
1 invité et aucun membre sur ce sujet actuellement.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par fluxbb.fr

[ Générée en 0.106 sec., 11 requêtes exécutées ]